Mesurer la satisfaction au travail : les fondations d'une démarche globale

Mesurer la satisf au travail _ visuel

sablier presque vide
Durée de lecture :  3 min 

Mesurer le niveau de satisfaction et de motivation de ses collaborateurs pour leur travail, et plus globalement pour leur entreprise, est un enjeu qui va au-delà de la qualité de vie au travail (QVT).

schema article-1

Le lien entre QVT et engagement au travail n’étant plus à prouver, les organisations qui se penchent sur le sujet sont nombreuses. Avec en ligne de mire : une réduction de l’absentéisme, une productivité améliorée, une réduction du turnover involontaire, une marque employeur renforcée… Mais qu'en est-il vraiment ?

Pour améliorer l'engagement des collaborateurs, encore faut-il le mesurer à intervalles réguliers ! CQFD. 

Les solutions de mesure de satisfaction des salariés sont nombreuses sur le marché, mais avant de vous lancer à corps perdu dans la conception de votre questionnaire, prenez du recul sur votre démarche : quelle est la définition de l'engagement au sein de votre entreprise et sur quel levier devez-vous agir pour le développer ?

 1. PRENDRE DU RECUL 

Définir les enjeux de votre enquête salariés, c’est tout d'abord identifier concrètement les bénéfices et gains que vous recherchez. Soyons clairs tout de suite : vos objectifs RH ne seront jamais tous atteints avec la mise en place d'un baromètre social - en tout cas, pas en même temps. A trop vouloir être partout, vous ne ferez rien correctement. Alors priorisez les, et séquencez le déroulé de votre baromètre en fonction des objectifs que vous vous serez fixés.


  2. DÉFINIR UNE MÉTHODOLOGIE VOUS PERMETTANT D'AGIR RAPIDEMENT 

Les entreprises ont souvent tendance à privilégier la solution de facilité avec une enquête "maison". Pourtant, même si le coût direct immédiat semble minimisé, les plateformes spécialisées vous libèrent le temps de conception afin de vous laisser vous concentrer sur l’essentiel de l’enquête : l’analyse et le plan d’actions.

D'autre part, les plateformes clés en main sont gages de confidentialité aux yeux des collaborateurs. Externaliser leurs réponses chez un tiers de confiance ne peut être qu'un argument sécuritaire pour les répondants.

Peu importe la solution technologique que vous choisirez pour mesurer la satisfaction de vos collaborateurs, nous vous proposons cette méthodologie en 3 temps comme fil conducteur de votre démarche :

  • Le diagnostic : suite à la définition préalable de l'objectif de votre démarche, le diagnostic est la phase de collecte des données qualitatives au travers de questionnaires. Avec les technologies à notre disposition aujourd'hui, il est primordial que cette phase soit automatisée au maximum. Interrogez-vous sur les thèmes que vous souhaitez aborder, et la façon dont vous les aborderez (questions ouvertes/fermées – avec ou sans commentaires), ou encore la granularité que vous souhaitez obtenir pour l’analyse (service, BU, site, pays, grade, sexe, âge, etc.)
    Dans l'idéal, cette phase ne représente pas plus de 10% du temps que vous passez sur ce projet.
  • L’analyse des résultats : une fois les données collectées, place à l’analyse. Quels sont les résultats globaux ? Quels sont les résultats par Direction ? Nous vous invitons à mettre en place une routine d'analyse pour chaque questionnaire que vous lancez. Cependant, restez attentifs ! De nombreuses plateformes de baromètre sociaux seront en capacité de vous alerter grâce à leur IA sur des écarts étonnants dans les résultats de vos questionnaires.
    Tout l'enjeu de cette l'analyse est de recenser les problématiques et les points forts.
    N'hésitez pas à impliquer des groupes de collaborateurs ainsi que les partenaires sociaux dans ces réflexions ! Cette étape doit vous prendre environ 40% de votre temps.
  • Le plan d’actions : c'est la phase cruciale de votre projet. N'oubliez jamais que la valeur ajoutée aux yeux des collaborateurs se trouve dans les plans actions qui en découlent.
    Vous pouvez constituer votre plan d'actions concret et actionnable sur 2 axes:
    • Améliorer les points faibles
    • Renforcer les points forts


Ensuite, il faudra faire valider votre plan d'actions par votre Direction. Toutes vos suggestions ne seront sûrement pas retenues, ce n'est pas grave ! Il parait alors important de trouver le moyen de communiquer sur l'ensemble des suggestions proposées/retenues, sans se désolidariser de la décision finale.

Le suivi et l'accompagnement à la mise en place des actions est essentiel pour que celles-ci deviennent concrètes pour vos collaborateurs.

Après quelques mois/trimestres, n'oubliez pas de reposer un questionnaire similaire pour constater le retour sur investissement !


  3. SÉLECTIONNER LA SOLUTION LA PLUS ADAPTÉE  

Votre démarche est maintenant cadrée. Vous pouvez vous interroger en détails sur la solution à retenir.

En premier lieu, la fréquence à laquelle vous souhaitez récolter les données va conditionner le choix de votre solution. Posez-vous la question d'une grande enquête annuelle constituée d'un long questionnaire, ou d'une méthodologie "Pulse" qui va sonder régulièrement les collaborateurs au travers de mini-questionnaires.

Selon nous, la méthodologie Pulse est bien plus en phase avec le rythme du monde du travail d'aujourd'hui. Les collaborateurs sont en demande de moyens d'expression professionnelle plus réguliers comme ils en prennent l'habitude dans leur vie privée au travers des avis qu'ils peuvent laisser à un restaurant après leur passage... Prendre le pouls de son entreprise une seule fois par an, ce n'est plus un potentiel de croissance non exploité, mais bien un risque business immense sur le long terme pour votre structure.

COMPARATIF ENQUÊTE INTERNE VS PLATEFORME SPÉCIALISÉE

Comparatif baromètre trad et pulse-1

Enfin, sur la forme de votre enquête, soyez imaginatif ! Près de 2 salariés sur 3[1] se plaignent des enquêtes trop longues , peu attrayantes, et qui ne donnent pas envie… N’oubliez pas que ce sont vos collaborateurs qui répondent ! Sur-sollicités, il est souvent difficile de prendre le temps de se poser pour faire le point sur son travail… alors séduisez les ! 

Quels que soient votre ambition et l’enjeu de votre enquête, il faudra adapter votre démarche à votre entreprise. Aucune solution standard n’existe, en revanche, c’est bien en commençant par ces étapes de cadrage que vous construirez une base solide pour la réussite de votre projet.

 

[1] Enquête HPI menée auprès de 1 000 collaborateurs du secteur privé.

 


Vous souhaitez en découvrir davantage sur SpeakUP ?

👇 Testez dès maintenant notre plateforme 👇Commencez. C'est gratuit.

📢 Pour nous contacter : 06 26 45 32 22